Comment se déroule une séance d'acupuncture?

Publié le par mingtao

bv000001L’acupuncture est basée sur la notion d’énergie.

Nous baignons dans de l’énergie.

D’ailleurs, notre cœur n’émet-il pas des ondes électriques et magnétiques, ainsi que notre cerveau ? Ne sommes nous pas traversé par des ondes cosmiques venues du soleil ou de l’espace ?


Cette énergie a, selon la médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), des voies privilégiées de passage à la surface du corps qui sont les méridiens d’acupuncture, véritables lignes de force, « autoroutes » de l’énergie, tous interconnectés entre eux.

Ces méridiens sont également en lien avec les principaux organes profonds : Foie, Cœur, Rate et Pancréas, Poumons, Reins, mais aussi Vésicule Biliaire, Intestin Grêle, Estomac, Gros Intestin et Vessie.

Il existe donc des méridiens Foie, Cœur, Rate, etc.,…

 

En MTC, tout problème de santé, que ce soient une douleur, une maladie, un trouble psycho-émotionnel, est considéré comme consécutif à une entrave à la libre circulation de cette énergie dans les méridiens et jusqu’aux organes profonds.

L’acupuncteur va donc agir sur des points d’acupuncture comme sur des robinets, qu’il va ouvrir ou fermer, pour amener de l’énergie là où il peut en manquer ou au contraire la faire circuler, si cette énergie est bloquée quelque part.


Pour savoir où se trouve le problème, il s’appuie sur l’interrogatoire du patient : ses symptômes sont analysés et regroupés selon une logique propre à la médecine chinoise, son passé médical personnel, ses antécédents familiaux sont mis en rapport avec ses troubles et peuvent éclairer sur ses fragilités de base.

Une autre clé du diagnostic est la prise DES pouls.


En effet, les chinois ne prennent pas un pouls au niveau des poignets mais 12 pouls, en fonction du côté où est pris le pouls (poignet droit ou gauche), de l’endroit où le praticien pose ses doigts et même de la profondeur où il les cherche.

Ces pouls donnent des renseignements sur les organes profonds : Un ou plusieurs d’entre eux sont il en vide d’énergie ? En trop plein d’énergie ? L’un d’entre eux prend-il l’ascendant sur les autres ?


Enfin, un autre élément est important en diagnostic énergétique : l’aspect de la langue, qui est utilisé comme une « carte topographique » des organes profonds pour en apprécier leur état énergétique du moment.

D’autre items entrent en ligne de compte pour le diagnostic final : personnalité du patient, attitude générale, teint du visage, élocution (débit de la parole, ton de voix,…),…

 

L’acupuncteur regroupe les renseignements de ces différentes sources pour décider d’un diagnostic qui préside à l’élaboration d’un traitement cohérent et global de la personne.

Ce traitement veut tout à la fois agir sur le motif de consultation et au-delà, équilibrer les éventuelles fragilités du patient ou de la patiente.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article